Les Modifications du Rituel en Franc-Maçonnerie

Question : on dit souvent que les Francs-Maçons n’ont pas besoin de modifier leurs rituels, mais plutôt la compréhension qu’ils en ont. Qu’en pensez-vous ?

La question n’est pas vraiment de modifier l’un ou l’autre, car les deux aspects doivent être traités.

Il est vrai que la signification des rituels réside en eux-mêmes, pour ceux qui peuvent voir. Mais les principaux rituels sont aujourd’hui largement constitués selon la rhétorique Juive. Ils illustrent et mettent en scène une histoire Juive compliquée et artificielle qui n’a que peu de sens et de pertinence pour l’esprit moderne. Il est vrai que les anciens sages Juifs utilisèrent ce qu’ils avaient appris des Mystères Égyptiens et voilèrent leur enseignement et leur compréhension des vérités ésotériques par la mise en scène de formes allégoriques liées à certaines parties de leur histoire relatives à la « terre promise ». Mais, tout en gardant intact les faits ésotériques ainsi que le détail et la structure du symbolisme Maçonnique, la nomenclature Juive doit maintenant être retirée. Non parce qu’elle est Juive, mais parce qu’elle est vieille et réactionnaire, et qu’elle a d’un côté servi son dessein, et de l’autre n’a pas suivi le chemin évolutif du soleil à travers les ères zodiacales, ni incorporé les révélations ultérieures données à l’humanité par le Bouddha ou le Christ. Dans ce  domaine uniquement (celui des termes et de la nomenclature) les rituels ont besoin d’être recomposés selon une nomenclature et une rhétorique qui expriment et évoquent une compréhension plus universelle, qui ne provienne ni ne soit dérivée d’une portion particulière de l’humanité. Parce que c’est maintenant l’humanité entière qui est le « peuple élu ». Le langage universel du symbolisme doit cependant demeurer car il est absolument intrinsèque à la Maçonnerie en tant qu’expression des Anciens Mystères. Mais la nomenclature doit maintenant se parer de la rhétorique universelle de la Sagesse Immémoriale.

Il doit être également mentionné qu’avec le temps, de nombreuses additions et suppressions ont déjà été faites dans les rituels, et qu’au cours de ce processus des parties très importantes ont été retirées et d’autres, superflues, ajoutées. Peut-être parce que ceux qui les firent ne possédaient pas la connaissance ésotérique nécessaire pour cela, qu’ils ont introduit leur propre conditionnement religieux, ou encore n’ont simplement pas compris la signification ésotérique et spirituelle de ce qu’ils supprimaient ou la trivialité de ce qu’ils rajoutaient.

La Maçonnerie, comme beaucoup d’autres choses dans l’ère des Poissons, s’est cristallisée, et l’accent mis sur la forme matérielle a obscurci le sens de la forme du symbole et ce qu’il devait symboliser. L’ensemble de l’édifice demande l’attention de ceux qui possèdent un nouveau regard et une fraîche vision de la vie, alliée à une véritable compréhension spirituelle.

Les rituels ont besoin d’être réarrangés, et les formes présentes, ainsi que les formules, nécessitent d’être adaptées d’une manière telle que les possibilités spirituelles, indiquées symboliquement, émergeront dans une plus grande clarté et avec un potentiel spirituel approfondi. C’est ce que nous avons essayé de faire, ce à quoi nous nous sommes attelés, et ce que nous avons réellement effectué pendant ces vingt dernières années, et plus*

[*écrit en 2011].

La Nécessité d’une Unité de Pensée Maçonnique

Bien entendu il va sans dire que les Maçons ont également besoin de « changer (ou d’approfondir) leur compréhension » du sens des rituels et de leur travail sur le sol du Temple. Mais cela ne peut être fait au départ que par ceux qui possèdent une vision neuve et une compréhension spirituelle. Pour aller dans ce sens, les membres des loges doivent être préparés à travailler ensemble dans le but d’atteindre une unité de pensée ainsi qu’une compréhension relative au sens plus profond du travail qu’ils effectuent. Cela demande également de leur part de bonnes bases d’études ésotériques, de l’entraînement et de la discipline, avec l’objectif d’atteindre entre eux, en tant que groupe, cette unité de pensée.

Dans la Maçonnerie conventionnelle cela prendra peut-être plus de temps parce qu’elle s’est trop cristallisée et que ses institutions sont devenues de vastes bureaucraties. Atteindre des résultats similaires de la part des Maçons éclairés disséminés ici et là, à travers les Ordres Maçonniques conventionnels, nécessitera par conséquent plus de courage ainsi qu’un effort déterminé.

Au sein d’AUM nous avons déjà établi une Maçonnerie dans laquelle les rituels ont été réarrangés, recomposés et adaptés de manière à permettre aux potentiels spirituels d’émerger dans une plus grande clarté, tout en conservant intacts les faits ésotériques ainsi que le détails et la structure du symbolisme Maçonnique. L’une des exigences pour devenir membre d’AUM est d’avoir une base de formation ésotérique, tant en ce qui concerne l’étude que la discipline. Ainsi une forme de Maçonnerie existe maintenant pour les étudiants d’inclinaison ésotérique de par le monde, et pour ceux qui cherchent une compréhension spirituelle de la Maçonnerie.

Mais ils nous faut également déclarer que notre travail, notre existence, nos efforts, n’ont jamais eu pour objectif de supplanter l’un ou l’autre des Ordres Maçonniques existants, et que nous avons toujours vu le mouvement Maçonnique mondial comme un seul Mouvement, dont nous faisons simplement partie. Aussi tendons-nous une main fraternelle à tous les Maçons, et avons-nous souvent accueilli avec grand plaisir des membres d’autres Ordres Maçonniques lors de nos réunions.

AUM a été en gestation pendant plus de trente ans, et maintenant, après beaucoup de travail (effectué dans le calme et la patience), pour ce début de siècle, après nous être nous-mêmes soumis à un « déconditionnement »—tous les membres fondateurs de cette entreprise ayant commencé leur carrière de Maçon dans des Ordres Maçonniques conventionnels, lesquels ont pour cela notre reconnaissance—nous sommes maintenant prêts à étendre notre travail avec un esprit ouvert et d’investigation : « Ouvrez la porte à tous les fils des hommes venant des sombres vallées de la terre, et laissez-les chercher le Temple du Seigneur. Donnez-leur la Lumière ! ».