La Franc-Maçonnerie et la Restauration des Mystères

On dit que la Franc-Maçonnerie est le symbole terrestre d’un archétype Céleste ; qu’elle est la gardienne de la Loi, le foyer des Mystères et le Siège de l’Initiation. Elle conserve dans son symbolisme le rituel de la Déité, et la voie du salut est préservée en image dans ses travaux. Les méthodes de la Déité sont démontrées dans le fonctionnement de son Temple, et sous le regard de l’œil qui voit tout le travail peu avancer. Dans ses cérémonies se cache l’exercice des forces liées à la croissance de la vie des règnes de la nature et à l’épanouissement des aspects divins de l’homme. Par la compréhension de son symbolisme viendra le pouvoir de coopérer avec le plan divin.

Partout l’on réalise cependant qu’une vie nouvelle doit animer la Maçonnerie et que de grands changements doivent survenir dans la conscience et l’entraînement de ceux qui travaillent dans et par cette voie de vérité. Ces changements doivent être apportés par ceux qui ont une vision et une approche nouvelles de l’expérience de la vie ; parce qu’il est aujourd’hui primordial de familiariser le grand public avec la nature des Mystères. L’un des moyens par lesquels ces Mystères doivent être restaurés en tant que service extérieur et partie acceptée du programme concernant la vie de l’humanité, est la Fraternité Maçonnique. Parce qu’elle fut établie dans cet objectif en tant que germe de l’effort futur par la Grande Loge d’en Haut.

Ces modifications et revitalisations nécessaires peuvent et doivent être faites. Une expérience est en cours afin de mesurer la réponse des membres de l’Art à une Franc-Maçonnerie revitalisée, édifiée sur les épures de son idée-germe d’origine (datant de nombreux éons) et de son schéma architectural. De multiples expériences sont ainsi tentées au sein du mouvement Maçonnique, et l’un de ces efforts majeurs est en cours, et approfondi, par l’Ordre Maçonnique, Grande Loge Anciens Mystères Universels (AUM) lequel a accepté la responsabilité d’un tel effort, et accueille à la porte de ses Temples tout homme ou femme qui en est digne, de toute croyance et race, et lui reconnaît le droit à ses privilèges, insistant sur la reconnaissance par tous d’une exacte égalité d’origine divine

Le Symbole Prophétique de la Franc-Maçonnerie

Il doit être noté qu’il n’y eut jamais de période, au cours de la longue histoire de l’humanité (qui est bien plus ancienne que ne le stipulent les dates conventionnelles), pendant laquelle les représentations d’épisodes ou d’événements symboliques—tels que ceux dépeints à travers les cérémonies Maçonniques de l’Initiation—n’ont été présentes sous une forme ou une autre, et dont les traces peuvent être retrouvées ci et là dans les cérémonies et symbolismes des anciens rites de la race des hommes. Le fil d’or de ce qui est montré aujourd’hui dans les cérémonies Maçonniques peut être suivi à travers les Mystères des époques passées, dans le symbolisme des Écritures du monde ainsi que dans les nombreuses expressions mystiques et occultes de la vérité. Il est cependant vrai et significatif que la Franc-Maçonnerie moderne, en tant que fille du passé, est l’héritière de la tradition secrète par laquelle—et sous différents noms—les Maîtres Artisans du monde ont entraîné les Constructeurs du Temple Unique de l’Humanité et guidé les pas de ceux qui cherchaient la lumière.

Il nous faut toujours garder à l’esprit que la Franc-Maçonnerie, telle que nous la connaissons de nos jours, est le signe extérieur et visible d’une réalité interne et spirituelle ; et pour ceux qui peuvent voir au moyen de la vision intérieure et éveillée, elle porte la signature de la vérité.

La Beauté de la Franc-Maçonnerie

Décrire de manière adéquate la merveille et la destinée du règne humain est une tâche qui dépasse les pouvoirs de n’importe quelle plume, parce qu’il est le gardien du mystère caché, de la véritable Maison du Trésor de Dieu. Et ceci est le grand secret Maçonnique.

Seul dans le règne humain se retrouvent—ensemble !—les trois qualités et aspects divins dans leur plein potentiel. En l’homme réside le secret de la vie ; en l’homme sont cachés les trésors de sagesse et d’amour ; en l’homme est implanté le mystère de la manifestation…

L’humanité, et l’humanité uniquement, peut révéler la nature de la vie éternelle et de la conscience divine, et exprimer ce qui est demeuré caché dans le Mental de Dieu, le Plus Haut. Ce Mental doit nous habiter et croître en termes de révélation et d’épanouissement. Parce qu’en tant qu’êtres humains nous faisons partie intrinsèque de ce Mental divin, et que celui-ci doit se révéler de manière croissante dans la race humaine. Il est donné à l’homme la tâche d’élever la matière dans les cieux, et ainsi de glorifier l’aspect forme de la vie au moyen de la manifestation consciente de ses pouvoirs divins.

Alors que nous entrons dans l’Ère du Verseau pour la 1006ème fois depuis l’individualisation de l’homme sur notre globe, il y a 21 668 411 années (écrit en 2011)—une Ere pour laquelle la Hiérarchie Spirituelle se prépare depuis cet évènement—, l’objectif présent de l’humanité est d’atteindre l’esprit de groupe coopératif par lequel nous en viendrons à nous connaître nous-mêmes véritablement en tant que gardiens des besoins de nos frères, et de produire ainsi une culture et une civilisation mondiales exprimant cette réalisation. Ceci indique le rôle que doit jouer l’unité dans le tout, ainsi que la manière dont la partie doit interagir avec la plus grande structure. Ce type de réalisation n’est nulle part ailleurs appris aussi solidement et efficacement que dans l’entraînement Maçonnique, à travers les relations de groupe fraternelles, lesquelles concernent  à la fois les hommes et les femmes.

L’heure est venue où la manifestation de cette réalité—pour la première fois, et en toute vérité—peut s’exprimer sur le plan physique sous une forme organisée. C’est la gloire à venir, et la prochaine révélation dans le cycle évolutionnaire de la conscience de l’humanité, dont la Franc-Maçonnerie est le symbole prophétique, et le germe pour l’effort futur.

En bas comme en haut…

Ainsi, avec le cycle qui arrive, devrons-nous compter sur un travail plus réel de la Franc-Maçonnerie—qui est de lier l’intérieur avec l’extérieur, le haut avec le bas, et de créer un pont entre le monde tangible et connu, et celui, intangible, des réalités invisibles.

De même, ceux qui peuvent voir pourront-ils reconnaître que le travail de la Fraternité Maçonnique n’est pas un système de procédures symboliques et de cérémonies rituelles arbitraire et privé de sens, mais qu’il est la représentation allégorique d’un grand processus divin par lequel la Volonté de la Déité est mise en œuvre en relation avec l’humanité, et que la Force, la Sagesse et la Beauté du divin pouvoir créateur sont ainsi révélées à travers l’un de ses moyens d’expression.

Par le biais des répétitions symboliques des rituels et cérémonies de la Maçonnerie, le Plan est révélé à ceux qui ont une idée de la signification de ces symboles, des nombres et du rituel. La Franc-Maçonnerie dépeint ainsi la progression régulière de l’humanité de l’obscurité à la lumière et de la mort à l’immortalité. Les degrés de son travail de Loge montrent avec précision le progrès de l’âme humaine—depuis le moment où cette âme apparaît dans la forme jusqu’à ce que le grand œuvre soit accompli, et que le candidat à l’illumination et artisan dans le Temple du Seigneur finisse sa carrière de simple être humain en étant élevé au rang de Maître de Sagesse ressuscité et de Constructeur Créateur dans la Lumière.

Ainsi doit-on étudier l’épure véritable qui sous-tend les formes extérieures de la Franc-Maçonnerie selon deux lignes de pensée principales :

  1. Le développement du Plan de la Déité, révélé à travers le symbolisme des degrés du travail de Loge.
  2. Le développement de l’individu dans sa progression d’un degré à l’autre, maîtrisant pas à pas son œuvre d’Art, qui est de « construire » son corps de lumière, jusqu’à ce qu’il occupe finalement sa place de Maître ressuscité, ayant conquis les limitations conceptuelles de la mort, émergeant en tant qu’âme immortelle.

La Grande Loge Anciens Mystères Universels

La Grande Loge AUM, est la continuité d’un travail réalisé par un précédent Groupe Maçonnique entre 1935 et 1942, dont les aspirations et les efforts se révélèrent cependant un peu prématurés pour les esprits des Maçons contemporains de cette première période. Il fut temporairement dissout, mais son impulsion générative ne fut pas abandonnée. Elle fut patiemment préservée au sein de la loge intérieure des M.MM jusqu’à ce que le temps soit venu—un temps prévu et planifié par certains des principaux officiers et membres de ce premier groupe—où ce travail pourrait recevoir une fraîche impulsion, et ré-émerger en s’appuyant sur les fondations précédentes—bien que nécessitant pour cela un groupe de Maçons plus éclairé et plus jeune. Cette impulsion fut ésotériquement relancée, puis enregistrée en 1977 par un jeune Maçon (sous l’influence d’un cycle de développement de 21 ans lié au développement et au bien-être de l’humanité). Commença alors une période de dix ans de préparation et d’entraînement qui culmina par la réinstauration d’un groupe-semence AUM au moment de la fête de Wesak 1988. Ce groupe s’entraîna trois ans de plus avant d’émerger exotériquement et de fonder AUM sur les plans du service extérieur en 1992. AUM a subséquemment continué de s’étendre de manière internationale, admettant un flux régulier de nouveaux membres. Il est intéressant de noter qu’afin de compléter et de concevoir les rituels plus récents et étendus des travaux de la Loge Bleue, un tel groupe ne pouvait être fondé par les M.MM. d’un unique pays. Ainsi la Grande Loge AUM, fut-elle élaborée avec des représentants de plusieurs nations de langue anglaise, tels que les USA, l’Angleterre, l’Australie, la Nouvelle Zélande et l’Afrique du Sud—en accord complet avec les nouvelles méthodes d’entraînement au discipulat et à l’initiation, en ce que les membres d’un tel groupe n’ont pas besoin d’être en incarnation dans un même pays, mais dans la même période globale d’histoire contemporaine. Ainsi, reconnaissant le besoin et y répondant tous, les frères de ce groupe formèrent ensemble et reconstituèrent la Grande Loge Anciens Mystères Universels.

Tout étant maintenant en place et les rituels ayant été recomposés, le travail d’AUM s’étend rapidement autour du monde, et en premier lieu en Amérique du Sud (avec le besoin subséquent de traductions). De nouvelles loges s’ouvrent en Bolivie et au Brésil, ainsi que dans certaines parties de l’Europe.

Tout en préservant les Anciens Landmarks (Repères) familiers de l’Art (même si nombre des praticiens de cet « Art » n’ont peut-être pas la moindre idée de ce qu’ils signifient), ainsi que le squelette ou structure essentielle des rituels, AUM présente une forme revitalisée de Franc-Maçonnerie dans toutes les applications de son édifice. Ce qui inclut la recomposition des rituels, c’est à dire principalement les trois degrés de l’Art—lesquels sont considérés dans AUM en tant que « Franc-Maçonnerie essentielle » et en tant que « Franc-Maçonnerie primitive » ainsi qu’ils ont été désobligeamment désignés ultérieurement—, de même que le rétablissement du degré de la Marque afin de compléter le Second Degré, et de la S.A.R. pour compléter le M.M. ou Troisième degré. Ainsi travaillons-nous avec un système comprenant le symbolisme des cinq grandes initiations essentielles (symboliques des cinq initiations occultes auxquelles prépare la Grande Loge d’en Haut) inclues dans les Trois Degrés de la Franc-Maçonnerie. Ces derniers préservant un Landmark important relatif aux trois stades de développement humain et à l’évolution spirituelle, symbolisant également les trois étapes de la progression humaine à travers les trois croix du Zodiaque Astrologique, à savoir les croix Mutable, Fixe et Cardinale.

AUM a également révisé la Constitution Maçonnique—base de la Constitution pour les USA—présentée sur ce site pour la postérité, comme sa Déclaration d’Objectif Maçonniques (Déclaration d’Intention) ; donnant ainsi toute la latitude pour la formation des Maçons et pour l’admission à la fois des hommes et des femmes sur la base de la reconnaissance d’une exacte égalité d’origine divine. C’est-à-dire une égalité d’âmes en incarnation, appuyée par la doctrine de la renaissance et de la réincarnation—ainsi que l’illustre le sublime Troisième Degré de la Franc-Maçonnerie—, laquelle s’applique aussi bien aux hommes qu’aux femmes, et indique que l’âme peut s’incarner dans un corps d’homme dans une vie, et dans celui d’une femme dans une autre, afin de compléter son expérience. Mais pour l’âme tout est Un.

L’objectif d’AUM est de restaurer la Franc-Maçonnerie selon certaines lignes ésotériques négligées jusqu’ici, et ce depuis près de deux cents ans. Ce qui ne s’oppose en rien au puissant et très réel service qu’elle a pu rendre à l’humanité au cours de cette période passée, à travers une large action caritative visant à l’amélioration des conditions humaines et au soulagement des opprimés, ce dont rend compte son propre témoignage libéral, non égalé, même par la plus charitable des corporations capitalistes.

Mais nos efforts tendent également à rétablir la Franc-Maçonnerie dans la reconnaissance du fait que son travail de Temple est on ne peut plus bénéfique au bien-être de l’humanité, en ce qu’il dépeint et met en scène les rituels illustrant ses objectifs spirituels supérieurs. Ainsi la Franc-Maçonnerie s’établira-t-elle de nouveau plus pleinement dans la conscience humaine en tant qu’« Académies d’Apprentissage Supérieur » dans les arts et les sciences, selon les principes, pratiques et formes rituelles des Constructeurs du Temple, sous la direction du G.A.D.L.U. Nous sommes dédiés à la réalisation de cet objectif, et notre formation inclut un programme d’étude et d’entraînement à la méditation, conjointement au travail des divers Degrés Maçonniques, tel qu’il est illustré par leur symbolisme.

Avertissement

Il doit être noté qu’AUM ne cherche à imposer aucune interprétation de la vérité occulte à ses membres, mais tâche simplement de diriger leurs études et de suggérer différentes lignes de pensée dans l’effort de produire une unité de compréhension entre eux, en rapport avec le travail réalisé sur le sol du Temple. Il offre également à ses membres une formation visant à formuler leurs propres conclusions relatives à cette vérité, à la lumière de leur expérience de l’illustration et de la mise en pratique des travaux de Loge.

Il est aussi reconnu le réel besoin pour les Maçons de travailler ensemble, avec une compréhension spirituelle de la signification des rituels et de leur travail de groupe. Les Loges sur la terre doivent être élevées dans les Cieux, et la Loge d’en Haut doit être matérialisée sur Terre. C’est uniquement par cette union et cette fusion de ce qui est en bas avec ce qui est en haut que le véritable Temple de l’Initiation pourra émerger.

Il doit également être mentionné que, dans AUM, aucun engagement ou « serment » pris par ses membres dans n’importe quel degré, ne peut être interprété comme engagement envers une personnalité, que celle-ci ait une forme individuelle ou de groupe, ou encore envers un quelconque décret qui contredirait l’éthique ou les motivations personnelles, ou bien envers toute forme restrictive d’enseignement. Nos serments Maçonniques, communiqués au travers des rituels, préservent le véritable sens des secrets occultes appartenant à chaque degré Maçonnique et à chacune des initiations symbolisées. Ils ne concernent que les attitudes qui devraient être adoptées vis-à-vis du Soi Supérieur et des vérités ésotériques révélées à travers le symbolisme de notre noble science, à la lumière de la sagesse intérieure en développement.

Nous n’envoyons pas d’invitations pour rejoindre AUM, ni ne cherchons à recruter, et en vérité rendons très difficile la candidature des nouveaux membres… Chacun doit trouver son propre chemin vers nous, sous l’impulsion de sa propre âme. Chaque personne intéressée doit d’abord nous trouver et poser sa candidature selon son propre libre arbitre et assentiment. Chaque candidature doit faire l’objet d’un vote et être parrainée par deux Maçons de notre ordre ; les questionnaires habituels sont relatifs au caractère et au contexte de la vie du candidat. Le vote se fait à l’unanimité.

Reconnaissance

AUM étend sa reconnaissance universelle à tous les Ordres Maçonniques légitimes, reconnaissant qu’il font essentiellement partie d’un seul mouvement Maçonnique, sous la dispense de la Grande Loge d’en Haut. Ses trois grands principes sont l’Amour Fraternel, le soulagement de la Souffrance, et la Culture de la Vérité. Il faut en cela comprendre que la construction du Temple de l’Humanité, en tant que Temple de Lumière, est l’unique objectif uniforme auquel tous nos efforts sont subordonnés, et que seul par la pratique des principes Maçonniques sera trouvé ce qui demeure au cœur de toute véritable religion.AUM