Déclaration d’Intention

Lorsque, dans le cours des évènements, il devient nécessaire pour les membres d’une Fraternité de réaffirmer les principes sur lesquels leur Ancienne et honorable Institution a été établie, un décent respect pour les opinions de l’humanité doit les inciter à présenter la cause qui les pousse à affirmer ces principes et à protéger et défendre les fondements de leur charte.

Nous tenons ces vérités comme évidentes par elles-mêmes:

– que tous les êtres humains sont créés sur la base d’une égalité d’origine divine ;

– qu’ils sont dotés par leur créateur de certains Droits inaliénables au regard de la Liberté, sous la juridiction de la Loi Divine, et que parmi ces droits se trouvent la Liberté, l’Égalité et la Fraternité : La Liberté d’âme et de conscience ; l’Égalité d’origine divine ; et la Fraternité, exprimée par cette véritable camaraderie qui caractérise l’objectif immuable de l’humanité de « s’aimer les uns les autres ».

– qu’afin d’affermir ces Droits essentiels à la Liberté, dans la vie spirituelle de tous les peuples, et dans leur quête de la Sagesse et de la Vérité, l’Ancienne et Honorable Institution de la Maçonnerie (la Franc-Maçonnerie) a été établie sur Terre par le Plus Haut (et la Grande Loge d’en Haut) afin d’être la gardienne des Anciens Mystères (et par conséquent la gardienne du Plan divin) au cœur de l’humanité. Ceci afin de consolider et d’établir ces Mystères dans le programme de la vie humaine, et afin de guider les membres de l’Art dans leurs loges terrestres pour prêter assistance et coopérer aux Plans divins du Plus Haut et de Sa Loge—La Grande Loge d’en Haut—dans la construction et l’édification du Temple de l’Humanité (en tant que Temple de Lumière) à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers. Et ce, pour le bien-être et l’amélioration des conditions de tous les peuples.

– qu’en établissant et en perpétuant ces Mystères (relatifs à l’objectif divin de l’humanité), les droits divins et la vie spirituelle de l’humanité peuvent être protégés et préservés.

Afin d’affermir ces Droits entre les peuples du monde, les Gouvernements des Fraternités Maçonniques sont instaurés parmi eux, tirant leurs justes pouvoirs de leur fidélité aux Anciens Landmarks

[ou Anciens Repères] et du consentement de ceux qu’ils gouvernent. Lorsque n’importe quelle forme de Gouvernement Maçonnique fait preuve d’obstructionnisme, d’infidélité ou de cristallisation vis-à-vis de ces objectifs, c’est le Droit des Maîtres Maçons régulièrement constitués que de la modifier ou de s’en retirer, et d’instituer et de constituer un nouveau Gouvernement Maçonnique, basé sur ces principes, puis d’organiser ses pouvoirs de telle manière qu’il puisse au mieux perpétuer l’ancienne lignée spirituelle pour laquelle la Dispense originelle de la Loge d’en Haut lui a donné le pouvoir d’œuvrer. La prudence, il est vrai, impose que les Gouvernements Maçonniques établis de longue date ne soient pas modifiés pour des raisons passagères ou de peu d’importance; l’expérience a montré que certains frères sont plus disposés à s’accrocher à des formes traditionnelles vieilles et désuètes—même lorsqu’elles ne servent plus leurs desseins spirituels originaux—et à faire preuve de lâcheté morale et de pauvreté spirituelle, plutôt que de s’aligner sur les préceptes de leur Dispense originelle, en abolissant ou en changeant les formes cristallisées auxquelles ils se sont habitués ; alors que celles-ci en sont venues à faire obstruction aux besoins et demandes spirituels d’une époque de changement et d’évolution dans la conscience de l’humanité.

Mais lorsqu’une longue série d’abus et d’expurgations, tendant invariablement au même but, évince un modèle visant à les restreindre, et ce afin de préserver une vision distordue et cristallisée de la Dispense de principe, c’est leur droit, c’est leur devoir, de constituer une nouvelle forme de Gouvernement Maçonnique, et de fournir de nouvelles protections pour assurer la sécurité et la préservation de cette Dispense. Telle a été la patiente souffrance de nombreux Maçons, et telle est maintenant la nécessité qui les contraint à établir un système plus éclairé de Gouvernement Maçonnique. Afin de réaliser les principaux objectifs de la Dispense issue de la Loge d’en Haut, et de reconnaître que l’ordre international du monde s’appuie sur l’établissement et la préservation de certains Droits inaliénables de tous les peuples, et parmi ceux-là le Droit à l’Éducation à tous les niveaux, la Grande Loge Anciens Mystères Universels, protège et préserve les Droits de ses Loges Membres en tant que centres d’apprentissage supérieur dans les arts et sciences spirituels, en accord avec les principes, pratiques et formes rituelles des Constructeurs du Temple sous la supervision du Grand Architecte de l’Univers. Afin d’affirmer la continuité de la lignée visant à perpétuer ces Droits, il a été déterminé que la Maçonnerie devait préserver les sept aphorismes les plus importants de la Loge d’en Haut exprimant le travail d’une Loge « correctement et dûment Constituée », qui sont :

 

  1. Que ce qui est en bas soit comme ce qui est en haut.
  2. Il existe un modèle tracé dans les Cieux auquel l’humanité doit finalement se conformer.
  3. Trois M.MM. dirigent une Loge.
  4. Cinq Maçons donnent forme à une Loge.
  5. Sept Maçons constituent une Loge de Maçons.
  6. Sept Maçons la rendent parfaite.
  7. Entrons dans la Lumière ; passons de l’irréel au réel ; et soyons élevés à la Vie.

 

…et qu’afin de travailler au modèle d’Ordre divin et d’Architecture exprimé par ces sept aphorismes, il incombe à toutes les Loges régulières de préserver les Anciens Landmarks [Anciens Repères] de l’Ordre des Constructeurs du Temple, dont les quatorze principaux sont ici rangés par ordre d’importance sous l’angle de leur signification :

 

  1. Croyance en Dieu (quelque soit le Nom qu’on lui donne) ou à la Déité, en tant que G.A.D.L.U.
  2. La Déité s’exprime dans Son Univers en tant que Force, Sagesse et Beauté.
  3. Croyance en l’Immortalité.
  4. La légende exprimée par le Troisième Degré.
  5. Les Trois Degrés de la Loge Bleue.
  6. L’ensemble des différents Modes de Reconnaissance.
  7. Les Trois Grandes Lumières.
  8. Le fait que l’égalité de tous les hommes provient de leur origine divine.
  9. Sept Maçons constituent une Loge de Maçons.
  10. Les Secrets soigneusement gardés de la Maçonnerie.
  11. La nécessité pour chaque Loge de posséder un Couvreur et d’être « dûment couverte ».
  12. La Fraternité Maçonnique est gouvernée par un V. Grand Maître, et une Loge par un V. Maître.
  13. La nécessité pour les Maçons de travailler en groupe dans les Loges.
  14. Qu’aucun de ces Landmarks ne puisse jamais être modifié, ce qui implique que les Maçons ne doivent ni ne peuvent altérer les desseins, le modèle, le plan, les procédures, et principes auxquels les Loges doivent se conformer, et ce afin d’exprimer et de mettre en place quatre influences dominantes auxquelles s’accorder et obéir. Les effets de ces quatre influences se traduisent par Quatre Lois Divines pouvant être vues comme les quatre murs du Temple du Seigneur, et donc du Temple de l’Humanité, pour lesquelles une nouvelle Dispense est fournie à l’Art. Ces Quatre Lois sont exprimées, mais non limitées, par la formulation des idées suivantes : 1. La Loi d’Amour. 2. La Loi de Rythme. 3. La Loi de Reconnaissance. 4. La Loi des Constructeurs. Un autre décret de grande importance relatif à ce Landmark stipule que les principes et conditions requis pour l’Initiation ne peuvent  être changés, ce dont témoigne l’ensemble des précédents Landmarks.

Qu’il soit dit dès aujourd’hui aux Maçons des quatre coins du globe que nous ne cherchons à faire preuve d’aucune inimité à leur égard, ni à déstabiliser ou supplanter quelque Grande Loge ou Conseil Suprême régulièrement et dûment constitué, mais que nous souhaitons uniquement une coopération fraternelle avec l’ensemble des frères dûment qualifiés et les Ordres Maçonniques reconnus au nom du Grand Œuvre.

Par conséquent, Nous, Maîtres Maçons assemblés en Grande Loge, faisant appel au Plus Haut en tant que Juge Suprême du monde pour la rectitude de nos intentions et actions, au nom et par l’autorité de nos Grands Officiers, Membres Fondateurs, et Représentants, sous la juridiction de la Grande Loge Anciens Mystères Universels, Grand Orient de S.˙.˙.˙.˙., publions et déclarons formellement, établissons et promulguons les présentes Déclarations, Définitions, Lois, Arrêtés, Règles, Règlements et Décrets, qui collectivement et en accord avec les anciens usages Maçonniques traditionnels, seront connus, et auxquels il sera fait référence, en tant que Constitution.

Placé sous notre sceau ce 26 Octobre 1992, en Grande Loge assemblée, Anciens Mystères Universels.

Signé et scellé par les Officiers de la Grande Loge.