Adhésion

Q: Qui peut devenir membre d’AUM?

Les Loges d’AUM accueillent aux portes de leurs Temples et admettent à leurs privilèges tout homme ou femme qui en est digne, de toute croyance et de toute race, et insistent sur la nécessité qu’il ou elle reconnaisse une parfaite égalité d’origine divine entre les êtres. Des bases de connaissance ésotérique et l’habitude d’une discipline spirituelle sont requises et recommandées.

Q: Y a-t-il une restriction vis-à-vis de l’âge?

Le candidat doit avoir au moins 21 ans.

Q: AUM demande-t-il une cotisation ?

Non. L’adhésion est supportée par la participation régulière aux réunions de Loge. Si quelqu’un ne peut ou ne veut assister avec régularité aux réunions, alors AUM n’est pas pour lui.

Q: Puis-je devenir membre d’AUM s’il n’y a pas de Loge près de chez moi?

Oui. En fait de nombreux membres d’AUM ne possèdent pas de Loge locale (et certains vivent même très loin de leur Loge). Mais l’assiduité reste néanmoins nécessaire pour conserver sa qualité de membre et recevoir la formation au travail de l’Art. Nous faisons cependant des concessions particulières pour ceux qui vivent au-delà d’un certain périmètre, du moment qu’ils remplissent certaines conditions nécessaires et sont prêts à voyager pour participer au travail de Loge à intervalles réguliers au cours de l’année.

Q: Peut-on être membre d’AUM par correspondance?

Non. La Maçonnerie d’AUM n’est pas un cours par correspondance. Être Maçon requiert une participation régulière aux réunions de Loge, pendant lesquelles le membre reçoit l’entraînement nécessaire au travail rituel de la Maçonnerie, et apprend finalement à y apporter sa contribution. C’est ainsi qu’il apprend la nature du travail de groupe sur le plan physique et le comprend spirituellement. La Maçonnerie reste le meilleur mode d’entraînement au travail de groupe fraternel.

Q: Combien de temps faut-il  consacrer au travail d’AUM?

C’est une question qui est souvent posée. Mais nous retournons la question suivante à ceux qui nous la posent: faites-vous toujours le meilleur usage de votre temps?

Fondamentalement, être un Maçon au plein sens du terme représente un état d’être. « Être Maçon » n’implique pas simplement d’assister aux réunions de Loge, comme dans un club ou toute autre activité de loisir dans la vie de tous les jours. Assister à une réunion de Loge est un acte de service de groupe, et ce faisant on doit chercher à être investi par la nature du motif qui nous pousse à y assister. C’est une opportunité de participer et de contribuer à des travaux bénéfiques pour le compte d’autrui, par l’apprentissage de la dextérité dans l’invocation et la distribution de puissantes énergies en formation de groupe, et en travaillant ensemble à un objectif défini.

Et pour répondre très concrètement à cette question, nous avons des réunions de Loge mensuelles à heures fixes.

Mais pour réellement devenir un « Maçon opératif » au sens spirituel, il faut permettre au travail et à la nature des constructeurs au service du Plan d’imprégner sa conscience afin que celle-ci devienne l’expression d’une éthique vivante. Parce qu’une profonde compréhension du temps définit ce dernier, entre autres, comme une « succession d’états de conscience », la compréhension que l’on en a dépend par conséquent de son état de conscience.

Nous ne pouvons donc répondre à cette question du point de vue du « style de vie occidental mouvementé et affairé ». Ce n’est pas la bonne question à poser sous cet angle.

Le candidat à la Maçonnerie d’AUM s’engage à assister aux réunions régulières de la Loge dont il deviendra membre, sauf pour raison(s) suffisamment grave(s). Ces réunions ont lieu au moins une fois par mois. Le véritable Maçon considère le fait d’y assister non seulement comme un devoir solennel, mais également comme un privilège de pouvoir participer au travail de sa Loge. Ceci s’appuie sur la reconnaissance et la réalisation du fait que ce travail (même s’il dynamise incidemment le développement de la vie intérieure des membres) a pour fonction bien plus importante de créer un centre d’invocation et de distribution des bénéfices spirituels de la Maçonnerie pour l’ensemble du monde. Par la participation régulière aux réunions de Loge, le nouveau membre apprend progressivement comment contribuer de manière précise à cet aspect plus essentiel du travail.